Guide pratique - Choisir les meilleures croquettes pour chien

Rédigé par L'équipe Balto
Dernière mise à jour le 12/12/2020

Berger blanc suisse devant sa gamelle de croquettes Balto

Introduction | La qualité d'abord | Décrypter les étiquettes | Le sans céréales : bien mais pas suffisant | Des besoins uniques à chaque chien | Questions fréquentes

Votre chien est comme votre enfant ? Il ne mérite rien d’autre que les meilleures croquettes ? On est bien d’accord !

Avec des milliers de références dans le commerce et une écrasante majorité de croquettes aux ingrédients douteux voire néfastes cachés sous des messages marketing bien ficelés, il est difficile de faire les bons choix.

Ramenons un peu de transparence dans cette industrie qui en a bien besoin. On vous explique comment lire les étiquettes et choisir les meilleures croquettes pour votre chien.

La base d’une bonne santé : des ingrédients de qualité

Alors que nous, humains, avons changé nos habitudes alimentaires ces dernières années, l’alimentation de nos animaux de compagnie a peu évoluée. Les croquettes et pâtées industrielles sont pour la plupart encore fabriquées à partir de sous-produits de piètre qualité. Cette malbouffe a évidemment des conséquences désastreuses (problèmes de peau, diabète, cancers…)

Si vous souhaitez aider votre chien à vivre plus longtemps et en bonne santé, pas de secret : il faut commencer par changer son alimentation et privilégier la qualité. En effet, la qualité des ingrédients est directement liée à leur digestibilité et à leur biodisponibilité, c’est-à-dire à la capacité des nutriments à être bien absorbés par votre chien. 

Apprendre à lire les étiquettes pour éviter les pièges

Lorsque vous choisissez de nouvelles croquettes pour votre chien, vous devez impérativement lire les étiquettes en détail afin de déterminer si les ingrédients utilisés sont de bonnes qualités et si les valeurs nutritionnelles sont adaptées à votre chien.

Ne vous laissez pas séduire par des promesses marketing : une croquette « ultra premium » utilise probablement des ingrédients d’une qualité douteuse, c’est la réalité de ce marché de l'alimentation animale. De même, le « sans céréale » si cher à tant de propriétaires (à raison), n’est pas gage d’une bonne composition.

Toute croquette se compose des trois macronutriments : protéines, lipides et glucides. Chacune de ces trois catégories a un rôle bien défini et leur répartition peut grandement varier d’une marque à l’autre. Divers additifs se retrouvent également dans les croquettes et certains font bien plus de mal que de bien. 

Les protéines

Le chien est fondamentalement un carnivore, et les protéines animales sont donc primordiales dans son alimentation.

Le pourcentage de protéines est un indicateur important mais pas suffisant de la qualité d’une croquette. Un taux élevé peut cacher l’utilisation de sous-produits très concentrés en protéines de qualité médiocre. Celles-ci sont largement indigestes, et une partie se transforme en déchets qui abîment progressivement les reins

Il est donc primordial d’aussi d’étudier la source de ces protéines pour choisir des croquettes contenant de la vraie viande (c’est-à-dire du muscle squelettique, techniquement) ou certains abats qui couvrent bien mieux les besoins nutritionnels des chiens.

Vous pouvez déterminer la qualité de ces protéines en lisant attentivement la liste des ingrédients de vos croquettes. Voici les différentes appellations utilisées :

  • Viande et sous-produits animaux: fuyez, il s’agit des déchets de l’alimentation humaine : abats (au mieux), mamelles, os, carcasses… C’est ce que l’on retrouve dans les croquettes de supermarché (à 2€ le kilo, pas de secret). Par contre, on entend souvent que les plumes ou les sabots se retrouvent dans des croquettes : c’est faux. Ces parties sont strictement interdites dans l’alimentation animale en Union Européenne.
  • Farines animales : c’est une poudre obtenue par la cuisson de carcasses et du peu de viande qu’il reste à très haute température (ce qui détruit une grande partie des nutriments) puis leur broyage. L’origine des ingrédients n’est pas identifiable et il faut donc se méfier. Les farines animales permettent de gonfler les taux de protéines à moindre coût car elles sont très concentrées, mais leur qualité est souvent médiocre, ce qui peut nuire à la santé de votre chien.
  • Protéines déshydratées : il s’agit d’un mélange de protéines animales mais aussi et surtout végétales. Les protéines végétales permettent de gonfler le taux de protéines affiché mais celles-ci n’ont que peu d’intérêt pour votre chien et sont souvent sources de problèmes digestifs.
  • Poulet / bœuf / saumon / agneau déshydraté: le fait que l’origine des protéines soit précisée est un bon signe. Même les croquettes à la viande fraîche devraient en contenir, puisque la viande fraîche contient beaucoup d’eau. Il est donc impossible d’atteindre un taux de protéine élevé en utilisant uniquement de la viande fraîche.
  • Poulet / bœuf / saumon / agneau frais ou fraichement préparé: ce sont des protéines animales à privilégier, car elles sont très digestibles et extrêmement savoureuses grâce à l’inclusion de la graisse de la viande utilisée. C’est ce qui se rapproche le plus d’une alimentation naturelle dans le monde de la croquette. D’ailleurs, les chiens ne s’y trompent pas : les tests d’appétence montrent que les chiens préfèrent très largement le goût des croquettes avec de la viande fraîche.

Le terme « frais » ne peut être employé que si la viande a été conservée à température positive avant fabrication. Si la viande a été congelée avant fabrication, on parle de « fraichement préparé », mais la qualité reste nutritivement et gustativement la même. 

Certaines marques de croquettes vous diront que la viande fraîche finira nécessairement déshydratée lors de la fabrication de la croquette (ce qui est vrai) et qu’il vaut donc mieux inclure uniquement des protéines animales déshydratées. Cet argument est malhonnête : ce qu’ils oublient de vous dire, c’est que ces protéines animales déshydratées sont des aliments très transformés qui perdent une grande partie de leurs qualités nutritionnelles. Par exemple, la lysine (un des principaux acides aminés), est presque 60% plus présente dans la viande fraîche que dans les protéines déshydratées, même après cuisson. Pareil pour les vitamines. 

Les lipides

Ce sont les matières grasses. Elles doivent occuper une place importante dans l’alimentation de votre chien (en quantité variable en fonction de son étape de vie et de son activité physique). Elles ont un rôle crucial pour son énergie et pour le bon fonctionnement de son organisme (immunité, peau, pelage, articulations…)

Les lipides sont apportés par la viande et le poisson, les graisses animales et les huiles végétales. Les poissons gras tels que le saumon constituent une source de choix car ils sont riches en oméga 3 (en plus d’être terriblement délicieux !)

Les glucides

Les glucides (les fameux « carbs »), regroupent les sucres simples, les sucres complexes et les fibres. Même si les chiens n’en ont pas besoin pour vivre en bonne santé, ils sont capables de les digérer en quantité raisonnable et de les utiliser comme source d’énergie.

Si les sucres simples sont à exclure, d’autres glucides, lorsqu’ils sont bien choisis, présentent un intérêt réel. Comme pour la qualité des protéines, vous devez donc prêter attention aux sources de glucides dans l’alimentation de votre chien.

Evitez les céréales qui sont peu digestes et sans réel intérêt nutritionnel. Privilégiez les sources de glucides aux propriétés nutritionnelles intéressantes (vitamines, antioxydants…) et ayant un indice glycémique faible. Vous éviterez ainsi de provoquer un pic de glycémie chez votre chien, ce qui peut endommager son pancréas.

La patate douce est un bon exemple : son indice glycémique est faible et elle contient beaucoup de fibres bénéfiques pour la digestion, de vitamines, d’antioxydants, de cuivre et de manganèse.

Enfin, faites attention à choisir une alimentation avec un taux de glucides raisonnable et correspondant au profil de votre chien. S’il est habitué aux croquettes de supermarché (souvent plus de 40% de glucides) et que vous souhaitez réduire les glucides dans sa gamelle, il faudra faire une transition en douceur pour ne pas provoquer de problèmes digestifs.

Gardez également en tête que les croquettes sans glucides n’existent pas, puisque c’est l’amidon qui permet de leur donner cette forme solide. Le taux de glucides minimum possible dans une croquette est de 10%, mais cela suppose d’utiliser des farines animales très concentrées en protéines mais moins intéressantes que la viande fraîche sur le plan nutritionnel. Les recettes contenant de la viande fraîche en quantité satisfaisante peuvent descendre à environ 25% de glucides, ce qui est idéal pour la majorité des chiens

Les additifs

Le dernier type d’ingrédient que l’on retrouve dans les croquettes sont les additifs. Certains sont indispensables tandis que d’autres sont nocifs.

  • Les additifs nutritionnels: il s’agit de vitamines et de minéraux. Toutes les croquettes en contiennent et c’est normal. Elles permettent d’apporter à votre chien tout ce dont il a besoin en micronutriments.
  • Les conservateurs: ils peuvent être naturels (comme le romarin) ou artificiels (comme le BHA et le BHT). Les conservateurs artificiels sont à éviter car beaucoup sont toxiques.
  • Les colorants: purement cosmétiques, ils n’ont aucun intérêt nutritionnel et sont donc à proscrire.
  • Les exhausteurs de goût et arômes artificiels: c’est la technique des fabricants de croquettes bas de gamme pour rendre des ingrédients de piètre qualité appétissants pour nos chiens. A bannir !

Le sans céréales : oui, mais…

Le sans céréales est à la mode dans le monde du petfood, mais cet argument est à prendre avec des pincettes.

Les céréales (blé, maïs, riz…) sont bien à supprimer du fait de leur indice glycémique très élevé qui fatigue le pancréas, de la présence possible de mycotoxines et des problèmes digestifs qu’elles provoquent. Mais leur absence n’est pas gage de qualité, loin de là. De trop nombreuses marques se cachent derrière cet argument pour mieux vendre des croquettes aux ingrédients médiocres, alors attention !

Chaque chien a des besoins différents

Les meilleures croquettes pour votre chien sont celles qui utilisent des ingrédients naturels et de qualité, ont une bonne composition mais aussi qui réussissent à votre chien. Nous sommes tous passés par là : nous achetons les croquettes « parfaites », puis notre chien refuse d’y toucher ou se retrouve avec la diarrhée. Frustrant !

Pour bien choisir les croquettes de votre chien, il faut donc d’abord faire un travail de recherche pour trouver des croquettes saines et adaptées à ses besoins, avant de passer par une inévitable phase de test. Si après une période de transition, votre chien continue de dévorer ses nouvelles croquettes, a de belles selles, de l’énergie et un poil en bonne santé, vous avez trouvé une alimentation adaptée !

La personnalisation : utile, mais trop souvent marketing

Si vous avez l’habitude d’acheter des croquettes, vous savez qu’il existe des centaines de références pour cibler tous les profils de chiens avec des messages marketing bien travaillés. Sachez toutefois que cette segmentation n’est pas réglementée, on se retrouve donc à penser bien faire en achetant des croquettes a priori parfaitement adaptées mais qui peuvent en réalité être très loin de ce dont notre chien a besoin.

De plus, l’ « hypersegmentation » permet souvent aux fabricants de se cacher derrière ces arguments pour vendre des croquettes aux ingrédients et à la composition médiocres.

Par exemple, une croquette « spéciale Yorkshire senior » n’aura probablement pas grand chose de spécial à part une taille de croquette adaptée aux petites mâchoires, mais les consommateurs auront l’impression de bien faire et n’iront pas nécessairement se pencher sur leur composition.

En réalité, la base d’une alimentation saine doit être la qualité des ingrédients et des compositions. Puis, une fois cette condition respectée, des ajustements peuvent être pertinents en fonction de :

  • La taille de votre chien: un berger allemand préférera manger des grosses croquettes qu’un chihuahua aura bien du mal à croquer.
  • Son âge: alors qu’un chiot a des besoins énergétiques importants du fait de sa croissance, un chien senior a un métabolisme ralenti nécessitant un apport calorique plus faible. Les nutriments dont il a besoin changent aussi au cours de sa vie. Par exemple, le phosphore si important pour les chiots est nocif en trop grande quantité pour les reins des chiens vieillissants.
  • Son poids actuel: environ 40% des chiens en France sont en surpoids, mais peu de propriétaires en ont conscience. Si c’est le cas de votre chien, vous devez peser ses rations afin d’être sûr de lui donner la bonne quantité. Pour réduire ses apports caloriques sans réduire drastiquement les quantités (afin d’éviter de trop réduire le volume de ses repas et des carences en vitamines et minéraux), il existe des croquettes allégées en matières grasses qui sont moins caloriques.
  • Son niveau d’activité: il est clair qu’un chien sportif n’aura pas les mêmes besoins qu’un spécialiste des siestes interminables sur le canapé. C’est vrai en termes de quantité, mais également en termes de composition. Par expérience, les chiens peu actifs tolèrent moins bien les régimes très riches en protéines.
  • Ses habitudes : si votre chien a été nourri toute sa vie avec des croquettes à 40% de glucides (c’est le cas de la majorité d’entre eux), vous aurez bien du mal à passer à des croquettes en contenant 20%. En effet, le système digestif tolère mal les changements, surtout lorsque ceux-ci sont trop brutaux.
  • Ses préférences: Le repas est sans doute le moment préféré de la journée de votre chien, il est donc important de lui faire plaisir en choisissant sa viande préférée. 

Les allergies et intolérances

Les allergies et intolérances alimentaires chez le chien sont bien plus communes que ce qu’on croit. Cela se traduit surtout par des problèmes de peau et de digestion.

Plusieurs signes devraient vous alerter. Si votre chien présente un ou plusieurs de ces symptômes, il est probablement temps de changer de croquettes :

  • Démangeaisons
  • Manque d’énergie
  • Boutons et plaques rouges
  • Flatulences excessives et/ou malodorantes
  • Diarrhées

D’autres problèmes plus graves peuvent aussi être liés à l’alimentation. Chez Balto, nous avons déjà eu le cas d’un chien épileptique chez qui les crises ont complétement disparu une fois passé à une alimentation naturelle. L’alimentation est vraiment la première des médecines…

Trouver le ou les aliments responsables de ces désagréments peut être un vrai casse-tête. Les allergènes les plus communs chez le chien sont le bœuf, le poulet, les œufs et les céréales, mais il en existe bien d’autres. Pour régler le problème, il faut procéder par élimination en essayant plusieurs croquettes différentes en éliminant ces ingrédients un par un jusqu’à trouver le coupable.

Questions fréquentes

Comment changer de croquettes ?

Si vous décidez de changer de croquettes pour votre chien, il est conseillé de le faire en douceur en effectuant une transition alimentaire progressive sur 7 à 10 jours. Cela permet à sa flore intestinale de s’habituer à sa nouvelle alimentation.

C’est d’autant plus important si ses nouvelles croquettes ont des valeurs nutritionnelles très différentes. Par exemple, si les croquettes actuelles de votre chien ont 40% de glucides, passer d’un coup à des croquettes en ayant 25% a de bonne chance de provoquer des diarrhées. C’est aussi extrêmement important si vous changez son mode d’alimentation (passage au BARF par exemple).

Pour faire une bonne transition alimentaire, il suffit de mélanger les nouvelles croquettes et les anciennes en diminuant progressivement la dose de ces dernières.

Comment calculer le taux de glucides dans les croquettes ?

La FEDIAF, le régulateur européen de la petfood, n’impose pas aux fabricants d’indiquer le taux de glucides de leurs croquettes.

Pas de panique cependant, le calcul à faire est très simple : le taux de glucides correspond à ce qu’il manque une fois que l’on additionne les autres éléments de la croquette.

% glucides = 100% - % protéines - % matières grasses (lipides) - % fibres - % cendres brutes - % humidité

Si le taux d’humidité n’est pas indiqué, considérez que celui-ci est de 10%, c’est une moyenne qui fournit une bonne approximation.

Qu’est-ce que le taux de cendres dans les croquettes ?

La première fois qu’on s’intéresse à la composition des croquettes, on est souvent surpris de lire « taux de cendres ». Qu’est-ce que des cendres viennent faire dans des croquettes ?!

Il s’agit en fait tout simplement de matières minérales (calcium, phosphore, zinc, cuivre et de nombreux autres). Techniquement, il s’agit de tout ce qu’il reste lorsque l’on brule une croquette (la méthode d'analyse utilisée aujourd'hui).

Ces minéraux sont indispensables à la santé des chiens, et des carences minérales peuvent provoquer de nombreux problèmes (osseux, dentaires, dermatologiques…). On sait cependant qu’en trop grande quantité et lorsqu’ils ne sont pas associés aux bonnes protéines, ces minéraux peuvent abîmer l’appareil urinaire.

Il en faut donc ni trop, ni trop peu : un taux compris entre 5% et 10% est idéal.

Qu’est ce que le rapport calcium-phosphore et pourquoi est-ce important ?

Le calcium et le phosphore sont deux minéraux essentiels pour l’organisme de votre chien.

Le calcium a un rôle important surtout chez le chiot (développement osseux) et la femelle en lactation (pour la qualité du lait maternel). Le chien adulte a des besoins moins importants, mais le calcium est essentiel au fonctionnement musculaire. Le chien senior, lui, a des besoins réduits et un excès de calcium peut provoquer des problèmes rénaux.

Le phosphore joue un rôle dans le développement du cerveau et c’est lui qui permet la bonne absorption du calcium. Sans phosphore, le calcium n’est simplement pas absorbé par votre chien.

C’est car ces deux minéraux travaillent ensemble que de nombreux propriétaires de chiens s’interrogent sur le rapport calcium-phosphore, aussi appelé rapport phosphocalcique et calculé comme Ca/P. En cas de déséquilibre, votre chien risque de développer de graves problèmes (déminéralisation des os, dysplasie de la hanche, problèmes rénaux, troubles nerveux…)

Si vous donnez des croquettes de bonne qualité à votre chien, vous ne devriez pas avoir à vous inquiéter : c’est le travail du fabriquant de garantir un apport adéquat et un équilibre entre ces deux minéraux. Par contre, c’est un calcul primordial si vous choisissez la ration ménagère ou le BARF, ou même si vous lui donnez des croquettes bas de gamme.

Le rapport calcium-phosphore idéal se situe entre 1.2:1 et 1.5:1 mais peut varier en fonction du profil de votre chien.  

Quelle quantité de croquettes donner à mon chien ?

Déterminer avec précision la ration quotidienne de croquettes pour votre chien permet d’assurer le maintien d’un poids idéal et un apport adéquat de tous les nutriments essentiels. C’est donc un exercice important, mais il peut être fastidieux.

La première étape consiste à déterminer ses besoins énergétiques. Ces derniers dépendent de son âge, de son poids, de sa race, de sa stérilisation éventuelle et de son activité physique. Pour ce faire, un vétérinaire peut vous aider, ou vous pouvez utiliser un calculateur en ligne.

La deuxième étape est de déterminer la densité énergétique des croquettes, c’est-à-dire les calories contenues dans 100 grammes. Idéalement, le fabriquant l’aura indiqué directement sur le paquet. Sinon, une estimation est possible puisque l’on sait qu’un gramme de protéine apporte environ 4 calories, un gramme de lipide environ 9 calories et un gramme de glucides 4 calories.

On a donc l’équation suivante : kcal / 100g = 4 x % protéine + 9 x % lipides + 4 x % glucides.

Enfin, la dernière étape est la détermination de la ration : il suffit de diviser le besoin énergétique par la densité énergétique.

Par exemple, si les croquettes apportent 378 kcal/g et que votre chien a besoin de 574 kcal par jour, il faudra lui donner 574/378 x 100 = 152g de croquettes.

Pour vous éviter de faire tout ce travail vous-même, les marques de croquettes indiquent une ration indicative selon la taille de votre chien au dos des paquets. C’est mieux que rien mais il ne s’agit que d’une approximation qui ignore beaucoup de facteurs.

Si vous souhaitez déterminer avec plus de précision la quantité de croquettes pour votre chien, on vous conseille de passer par notre consultation gratuite.

Mon chien boude ses croquettes, que faire ?

Si votre chien refuse de manger ses croquettes, cela peut être dû à plusieurs raisons :

  • Une croquette peu appétissante : c’est le cas de nombreuses croquettes, premier prix mais aussi premium. Trop de fabricants utilisent des ingrédients de qualité inférieure et les cuisent à trop haute température, ce qui les rend fades. Passez à des croquettes utilisant des ingrédients de qualité cuits à basse température. C’est le cas de toutes les croquettes Balto, qui sont toutes ultra savoureuses. Nos tests d’appétences montrent des résultats exceptionnels même sur les chiens les plus difficiles.
  • Une saveur qu’il n’apprécie pas ou plus : comme nous, nos chiens peuvent se lasser de manger la même chose trop souvent. Il est normal que votre chien veuille changer de temps en temps. Attention cependant à ne pas céder à chaque fois, vous ne devriez pas changer plus de 2 ou 3 fois par an. 
  • Trop d’extras : attention à ne pas donner trop de restes ou de friandises à votre chien. Ils sont souvent très caloriques et peuvent couper l’appétit de votre chien.
  • Des difficultés à les croquer : si la taille de la croquette est inadaptée ou si votre chien à des problèmes bucco-dentaires comme du tartre, il peut avoir du mal à les manger. Il faut alors opter pour des croquettes plus petites ou les humidifier pour les ramollir.

Laissez-vous guider

Faites notre consultation en ligne pour trouver sa recette et sa ration idéale en 2min chrono

5 raisons de passer aux croquettes Balto

Des repas personnalisés, naturels & savoureux

Des repas personnalisés, naturels & savoureux

Livrés à domicile, en achat unique ou en abonnement

Livrés à domicile, en achat unique ou en abonnement

Dans un sachet  100% biodégradable

Dans un sachet 100% biodégradable

Un suivi nutritionnel et une équipe à l’écoute

Un suivi nutritionnel et une équipe à l’écoute

Un repas donné à la SPA à chaque commande

Un repas donné à la SPA à chaque commande

Mon panier

Désolé, votre barre d'expédition est vide

Des friandises avec ça ?

Friandises hygiène dentaire

Friandises hygiène dentaire

6,90€

Friandises digestion

Friandises digestion

6,90€

Friandises peau et pelage

Friandises peau et pelage

6,90€

Friandises immunité

Friandises immunité

6,90€

Friandises relaxation

Friandises relaxation

6,90€